:: CENTIF-infos: ::: Les rapports trimestriels de Janvier à Septembre 2016 sont accessibles sur le site de la CENTIF-TG. Si vous avez des difficultés pour les télécharger, veuillez vous adresser à la CENTIF-TG au (+228) 22 51 03 40. :::
 

* ALERTE SUR UNE RECRUDESCENCE DES RISQUES DE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DE FINANCEMENT DU TERRORISME

Détails :

Plusieurs déclarations de soupçon reçues ces derniers temps par la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières du Togo (CENTIF-TG) révèlent une recrudescence de risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme sur les réceptions de fonds de l’étranger.

Des individus résidant dans les pays de la sous-région se présentent, en groupe ou isolément mais avec des modes opératoires similaires, aux guichets des agences bancaires situées dans les zones limitrophes des frontières du Togo, pour des retraits de fonds reçus à travers les sociétés de transferts rapides.

Généralement, les motifs évoqués par les bénéficiaires sont difficiles à prouver et discordants avec ceux inscrits dans les messages de transferts. En outre, le lien entre les contreparties n’est pas clairement établi, le bénéficiaire semble à peine connaître le donneur d’ordre.

Ces faits récurrents portent à croire qu’il s’agirait de stratégies de dissimulation de fonds mal acquis par des tentatives de mise en sécurité loin des juridictions de provenance devenues plus regardantes. Les actions entreprises dans certains pays de la sous-région et ayant conduit à l’arrestation de criminels financiers confortent cette hypothèse.

A cet égard, la CENTIF-TG attire l’attention des institutions financières togolaises pour un renforcement de la vigilance et un contrôle plus minutieux des transferts de fonds reçus ou initiés à travers leurs canaux.

Le cas échéant, les déclarations de soupçon sur de telles situations devraient être transmises sans délai à la CENTIF-TG conformément aux dispositions légales, même lorsque l’opération a été exécutée.

Fait à Lomé, le 19 décembre 2016